Home Contact Liens Promo Evénements Sponsor Livre d'or

 

logo

BSPCA asbl
be du en fb

 

Belgian Society for Prevention of Cruelty to Animals

Nous voulons une Police pour les animaux en Belgique !
 

Pour tous les animaux, grands et petits.
"Nous ne pouvons pas changer le monde, juste essayer de l'améliorer!"
Notre objectif Conseils Plaintes Nouvelles Articles Changements
Ce que nous faisons Législation Questions écrites Proposition de résolution Videos Petitions
Changements

 

Suivi des puces électroniques
Contrôle frontalier
Lois
Inspecteurs
Refuges

Le certificat de garantie en cas de commercialisation d'un animal

Collaboration BSPCA - Services sociaux.
Peines plus sévères
Accueil d'urgence
Etoiles pour éleveurs

 

Collaboration

 

La connexion entre la violence faite

aux êtres humains et aux animaux


Collaboration BSPCA – services sociaux

La violence envers les animaux et celle faite aux humains sont indissociables et si elles ne sont pas traitées en tant que le cycle interconnecté de la violence, ceci ne fera que continuer à empoisonner notre société de génération en génération. Il est un fait que lorsque des animaux sont en danger, des personnes sont en danger, et que lorsque des personnes sont en danger, des animaux sont en danger.
Il faut une mise en place d’un nouveau système de fichiers de signalements croisés entre la Police des Animaux (BSPCA) et les départements des services sociaux (CPAS, médecins, vétérinaires, etc...) pour s’assurer qu’une agence qui enquête sur un cas de cruauté alertera la seconde agence si elle pense qu’une autre forme de violence a lieu.

  • Les gens qui violentent des animaux sont aussi souvent responsables de violence familiale.
  • Les enfants qui violentent des animaux ont tendance à être des victimes également, ou ont été témoins de violence et ont appris à se comporter de façon agressive envers les autres personnes et les animaux.
  • Les gens qui maltraitent des animaux sont cinq fois plus susceptibles de commettre des crimes violents contre des personnes.
  • Presque tous les auteurs de mauvais traitements envers des animaux ont été des victimes ou témoins de violence dans leur enfance.
  • Les enfants qui maltraitent des animaux démontrent le premier indice, ainsi que l’indice le plus fiable, de comportement violent. Leur enseigner l’empathie et discuter du fait que les animaux et les humains peuvent ressentir la même douleur physique et émotionnelle est une façon efficace de prévenir la violence et la cruauté dans le futur car la pire chose qui peut arriver à un enfant est de faire du mal à un animal sans qu’il n’y ait pas de conséquence. La cruauté envers les animaux détruit le respect pour la vie.
    Ici la police des animaux peut jouer un rôle important là où les parents