Home Contact Liens Promo Evénements Sponsor Livre d'or

 

logo

BSPCA asbl
be du en fb

 

Belgian Society for Prevention of Cruelty to Animals

Nous voulons une Police pour les animaux en Belgique !
 

Pour tous les animaux, grands et petits.
"Nous ne pouvons pas changer le monde, juste essayer de l'améliorer!"
Notre objectif Conseils Plaintes Nouvelles Articles Changements
Ce que nous faisons Législation Questions écrites Proposition de résolution Videos Petitions
Articles

 

Nederlands
English
Deutsch

 

 

 

 

C’est avec tristesse que nous constatons que notre lettre envoyée à la Ministre et la cascade impressionnante de mails et lettres émanant par plusieurs centaines d’aimables personnes réagissant aux manoeuvres honteuses menées par l’ AFSCA contre notre oeuvre se soldent aujourd’hui hélas par un échec cuisant . Le suspense aura duré une longue semaine . La Ministre Onkelinx allait-elle ou non agir en notre faveur et surtout mettre fin à ce médiocre vaudeville où l’ AFSCA et le SPF BIEN ETRE ANIMAL refusant de concert de nous reconnaître comme refuge saisissent tous nos chevaux et menacent de les mettre à mort ? La réponse de la Ministre a été dévoilée dans une lettre envoyée à nous-mêmes ainsi qu'à quelques-uns de nos sympathisantes : Madame Onkelinxse montre toute entière et sans la moindre ambiguïté aux côtés de l’ AFSCA. Ne se hasardant pas à vouloir approfondir la chose , la Ministre se plaît d’emblée à souligner que la finalité de notre association en faveur du bien-être animal ne nous exonère pas des règles les plus élémentaires en matière d’identification des animaux.... Nous sommes bien d’accord même si parmi nos 115 équidés, nous ne le contestons pas , il y en a 5 non identifiés, pour des raisons bien spécifiques : la Ministre semble oublier , c’est étrange , d’évoquer nos 110 autres équidés tous sans exception identifiés. Ce rejet d’agir de la Ministre dans notre affaire révèle son adhésion complète à l’arsenal d’ arguments spécieux de l’ AFSCA dont elle reprend avec un réalisme froid les raisonnements éculés et peu convaincants. Ne semblant pas se soucier de la fragilité de notre situation, Madame Onkelinx masque mal ainsi son agrément complaisant aux dénégations des agents de l’AFSCA et du SPF Bien-Etre Animal à notre aspiration légitime et compréhensible d’être considéré comme un Refuge pour Equidés. Ensuite, avec une habilité cauteleuse, Madame Onkelinx fait état dans plusieurs courriers adressés à des sympathisants qu’il n’est pas question d’abattre les animaux mais simplement de demander à l’exploitant (en l’occurrence nous puisque notre Ministre ici éprouve avec évidence une insurmontable difficulté à nous définir comme refuge) de prendre les mesures sanitaires nécessaires. Notre Vice-Premier Ministre a très bien saisi toute la bévue et la sottise de l’affaire qui apparaissent en un éclair dans notre dossier eoù hélas le bon sens y est visiblement interdit de séjour et est la risée de tous ! Voilà pourquoi notre grande timonière du gouvernement ne va pas se départir de l’art particulier qui fait toujours encorede trop bonnes recettes chez certains politiciens , celui de filer par la tangente en camouflant insidieusement une réalité gênante comme dans notre cas celle qui nous a été transcrite dans ce pro-justitia. au 3e alinéa de la page 3 du pro justitia où il est indiqué CLAIREMENT « en cas de de confirmation de la suspicion ou si l’Afsca n’est pas en possession des résultats d’analyses conformes dans les 30 jours calendrier à savoir le 19 novembre 2013, des mesures complémentaires seront appliquées et LA MISE A MORT DES EQUIDES INFECTES OU DONT LES RESULTATS D ‘ANALYSE NE SONT PAS CONNUS SERA EFFECTUEE !!!!» Ce qui est pour le moins curieux, c’est d’apprendre que notre Ministre saisit cette occasion pour signaler que l’Afsca dépend de la Ministre de l’agriculture Madame Laruelle , auprès de laquelle elle fait suivre notre demande ?!?! Ainsi dans cet embrouillamini de compétences ministérielles , contrairement à ce que beaucoup croient encore (dont nous-mêmes)) Madame Onkelinx se presse d’envoyer la patate chaude de cette affaire bien encombrante à sa consoeur de l’Agriculture qui en aurait les seules responsabilités (?!?!) Brillante et élégante façon de procéder pour une des plus hautes Responsables politiques du pays, ceci afin de pas se compromettre tout en feignant un semblant d’ intérêt aux préoccupations des citoyens ! A la lueur des faits , le fond du mal, nous en sommes depuis longtemps arrivés à la conviction c’est que certains jouissent sans aucun doute d’un ascendant impressionnant et d’une influence déterminante que ce soit auprès du monde politique , de certains hauts responsables d’ administrations et mêmes de médias . Ainsi, n’est-il pas miraculeux ou alors fort révélateur qu’Elisabeth Bernard du SPF Santé Publique Service Inspection, reprend dans un interview accordé à La Nouvelle Gazette du 22 octobre 2013 l’identique et malencontreuse condamnation déclarée sans équivoque et de façon répétée par une importante association de protection animale en Belgique à l’égard des sociétés de défenses animales confrères forcées d’acheter les animaux pour les sauver des affres de l’abattoir. De fait et il est utile de le préciser , on ne compte plus les coups de boutoir visés ainsi que les grossières attaques menées précisément par le nouveau Président de cette association contre notre oeuvre depuis la naissance en 2002 de 100 CHEVAUX SUR L’HERBE Pouvons-nous rester toujours insensibles à cette propagande peu bienveillante que seuls ne remarquent pas ceux qui ne veulent pas voir ou tout simplement ceux qui en toute bonne foi en ignorent les tréfonds ? Madame Onkelinx, les dirigeants de l’AFSCA et du SPF BIEN-ETRE ANIMAL se sentiraient-ils en communion d’idées avec la ligne de conduite si déficitaire de ce Monsieur ? D’autre part, dans un courrier que notre Ministre a transmis en décembre 2012 à une autre association de protection animale , Madame Onkelinx signale que : «dans la foulée des initiatives prises en 2012 pour améliorer le bien-être des chevaux , elle compte bien persévérer en 2013 en réalisant un objectif important qui sera de veiller à fixer des conditions d’agrément pour les refuges détenant des chevaux». Tiens-donc ! Ne sommes-nous pas en droit d être ulcérés et de nous inquiéter sérieusement sur ces nouveaux aspects d’intransigeance que nous a donné si largement aujourd’hui notre Ministre. Souhaitons ardemment que notre Vice Premier Ministre qui a balayé sans scrupules notre association n’épouse pas les dispositions et humeurs despotiques de certains intolérants qui donnent avec ostentation l’attitude de braves plus courageux en paroles médisantes qu’en actes bénéficiant aux animaux ! Nous pensions que les convictions et les sympathies de Madame Onkelinx pour la cause animale garantissait sa fidélité et sa justesse d’action à la protection animale. Dorénavant nous ne nous faisons plus d’illusions sur le fait qu’il soit possible qu’elle réexamine son attitude et fasse preuve d’humanité et de bon sens dans notre affaire. On ne peut que constater dans notre dossier que tout marche à l’envers et que le triomphe du coeur n’aura pas lieu hélas sur ceux et celles qui par leurs gestes ou positions navrantes n’ont pas hésité à répudier publiquement le droit à une existence sereine et sécurisée pour nos 115 protégés ainsi que pour NOTRE REFUGE * ! Ecoeurée et désespérée Toute l’Equipe de 100 CHEVAUX SUR L HERBE. Signé en son nom Marc BEELEN (même si c’est douloureusement insupportable pour ces fameux zélateurs de définir 100 CHEVAUX SUR L HERBE sous l’ appellation de REFUGE qui correspondra toujours et exactement ,à notre travail et à nos efforts de tous les jours déployés sans relâche pour les équidés que nous avons sauvés de l’abattoir. Encore Merci Madame Onkelinx, Merci l’AFSCA, Merci le SPF DU BIEN ETRE ANIMAL ! )Meer weergeven